Test de la JMI Pulse 10

Nous vous présentons aujourd’hui la JMI Pulse 10, une tablette au format 10,1 pouces au prix de 239 euros. À quoi peut-on s’attendre avec cet engin conçu en Chine, mais qui respecte le cahier des charges de l’entreprise française JMI ? 

DSC07792

La Pulse 10 vient compléter la gamme de tablettes JMI composée de la Pulse 7, une ardoise de 7 pouces, et la T970, une tablette qui adopte un écran de 9,7 pouces tout comme l’iPad.

CARACTÉRISTIQUES ET COMPARAISON AVEC LA CONCURRENCE

La JMI Pulse 10 embarque un processeur quadruple-coeur Allwinner A31 cadencé à 1,2 GHz. Son écran IPS affiche une définition de 1 280 x 800 pixels. Elle intègre 2 Go de mémoire vive et 16 Go de mémoire de stockage, extensible jusqu’à 32 Go grâce à la présence d’un lecteur de carte microSD. Son capteur dorsal est de 5 mégapixels tandis que sa caméra frontale est de 1 mégapixel. Avec une batterie de 7 000 mAh, la tablette pèse 590 g. Ses dimensions exactes sont de 255 x 168 x 8,8 mm. Elle est compatible avec le Wi-Fi 802.11b/g/n et le Bluetooth. On peut également compter sur la présence d’un slot USB et un slot HDMI. Le tout tourne sous Android 4.1.1.

Voici un tableau comparatif des caractéristiques techniques de la JMI Pulse 10 avec celles de la Xperia Tablet Z et celles de la Google Nexus 10. Ces deux dernières font figure de références sur le segment des 10 pouces. Face à elles, ce qui nous frappe, c’est que la JMI Pulse fait des concessions sur la résolution, mais affiche un prix plus petit. Nous allons également voir plus en détails ce qu’il en est pour ses autres caractéristiques à travers les différentes parties de ce test.

Modèle
JMI Pulse 10
Sony Xperia Tablet Z
Google Nexus 10
Écran 1 280 x 800 1 920 x 1 200 2 560 x 1 600
Processeur Allwinner A31 (quadruple-coeur cadencé à 1,2 GHz) Qualcomm S4 Pro (quadruple-coeur cadencé à 1,5 GHz) Exynos 5250 (double-coeur cadencé à 1,7 GHz)
Stockage 16 Go 16 ou 32 Go 16 ou 32 Go
Mémoire RAM 2 Go 2 Go 2 Go
Système d’exploitation Android 4.1.1 Android 4.1.2 Android 4.2
Autonomie 8 heures
7 000 mAh
10 heures
6 000 mAh
9 heures
9 000 mAh
Caméra dorsale 5 mégapixels 8.1 mégapixels 5 mégapixels
Caméra frontale 1 mégapixel 2 mégapixels 1,9 mégapixel
Poids 590 g 495 g 603 g
Épaisseur 8,8 mm 6,9 mm 8,9 mm
Connectivité microUSB, microHDMI, microSD microUSB, microHDMI,
NFC, microSD
microUSB,
microHDMI,
NFC
Prix 16 Go Wifi : 239 € 16 Go Wifi : 499 €
32 Go Wifi : 599 €
16 Go 4G + Wifi : 629 €
16 Go Wifi : 399 €
32 Go Wifi : 499 €

CONTENU DE LA BOÎTE

  • Une JMI Pulse 10
  • Un câble micro-USB vers USB
  • Un cable micro USB Host
  • Un manuel d’utilisation

Nous n’avons pas eu le droit à un adapteur secteur dans la boîte qui nous a été livrée, mais il est en revanche indiqué sur le site officiel de JMI qu’il est fourni avec la tablette.

DESIGN

Tous les boutons physiques et autres connectivités se retrouvent sur la bordure latérale droite de la tablette. Il y a une prise jack pour les écouteurs. À côté, une prise DC, le bouton power et le bouton volume sont présents.

DSC07796

De surcroît, on constate la présence d’un cache renfermant une prise HDMI et un slot microUSB. L’emplacement de la carte microSD s’y trouve aussi. Ce cache se referme assez mal et je n’oserais pas miser sur sa durée de vie…

DSC07801

Le dos de la Pulse 10 est en grande partie en métal. On retrouve néanmoins une bordure en plastique sur le top de la tablette, ce qui gâche un peu le tout.

DSC07800

Pour finir, je dirais que la tablette a un poids et une épaisseur raisonnables pour une prise en main agréable et sans effort.

LA QUALITÉ DE L’ÉCRAN

L’écran de la JMI Pulse 10, de type IPS, affiche une résolution de 1 280 x 800 pixels. C’est la norme sur le marché des tablettes. En dessous, il faut s’attendre à un rendu peu qualitatif.

Du côté de la qualité de rendu des couleurs, l’ardoise est globalement trop terne. Vous pouvez constater ce résultat avec les photos prises ci-dessous, qui dévoilent l’écran de la tablette JMI Pulse 10 (en haut à gauche) en comparaison avec celui de la Google Nexus 10 (en bas à gauche) et à celui de la Samsung Galaxy Tab 3 de 8 pouces (à droite).

DSC07775

Avec la couleur blanche, la JMI tourne vers le rose, même si ce n’est que très peu visible sur ce cliché. À ses côtés, la Galaxy Tab 3.8 paraît très lumineuse.

DSC07778

Pour le rouge, notre tablette affiche un rendu bien trop sombre, tandis que la Galaxy Tab 3.8 vire au fluo et la Nexus 10 à l’orangé.

DSC07780

Avec le vert, c’est la Nexus 10 qui s’en sort le mieux. Notre JMI Pulse 10 est encore trop sombre et la Samsung est encore une fois trop fluo.

DSC07781

Mêmes constats pour le bleu.

DSC07784

Voici une aquarelle des couleurs qui place très clairement la Nexus 10 au dessus des autres en termes de qualité d’écran.

DSC07786

Enfin, voici une comparaison des trois tablettes avec l’écran calibré en mire.

INTERFACE

La Pulse 10 tourne sous Android 4.1.1. JMI y propose une expérience Android pure.

Screenshot_2013-07-02-16-03-25

Les notifications apparaissent, comme sur beaucoup de tablettes Android, dans le coin inférieur droit de l’écran. À ce même endroit, vous pouvez accéder aux paramètres rapides pour gérer le Wi-Fi, le Mode Avion ou encore la luminosité de l’écran…Pas de corbeille pour supprimer une icône du bureau, mais bien le signe “X”. À noter également que les icônes du bureau peuvent être rangées dans des dossiers en les faisant glisser simplement les unes sur les autres.

Screenshot_2013-07-02-15-00-18

Le launcher d’applications est lui accessible depuis le bouton situé en haut à droite de l’écran. Les applis se lancent parfaitement et sans encombre. En revanche, ce n’est pas toujours le cas pour la navigation web qui se heurte parfois à des bugs.

Screenshot_2013-07-02-14-57-06

LE CAPTEUR PHOTO / VIDÉO

Le capteur photo dorsal est mauvais, même avec ses 5 mégapixels. Le niveau de détails est médiocre. En outre, le rendu des couleurs est fade. Vous pouvez le vérifier par vous-mêmes avec les photos capturées ci-dessous :

IMG_20130826_175050

IMG_20130826_175101

Le capteur photo frontal est lui de 1 mégapixel, ce qui est raisonnable pour une tablette d’entrée de gamme. Enfin, il est possible d’enregistrer des vidéos en 720p avec cette ardoise, mais il ne faut pas s’attendre à un rendu particulièrement qualitatif.

PERFORMANCES

Pour rappel, la JMI Pulse 10 embarque un processeur quadruple-coeur Allwinner A31 cadencé à 1,2 GHz et accompagné par 2 Go de RAM.

Screenshot_2013-07-02-16-26-05

La JMI Pulse 10 atteint un score de 12 489 sur AnTuTu Benchmark. Sur le segment des 10 pouces, elle se fait largement dépasser par la Xperia Tablet Z qui se positionne sur le haut de gamme et qui accumule un total de 19 864 points. Elle se trouve aussi derrière la Nexus 10, la Galaxy Note 10.1 ou la Transformer Pad Infinity qui enregistrent respectivement 13 772, 15 899 et 14 564 points. Ces exemples permettent de mieux situer le positionnement de la JMI Pulse 10 qui offre forcément de moins belles performances pour un prix beaucoup plus bas que la plupart des tablettes 10 pouces du marché. Toutefois, ses scores théoriques sont loin d’être désastreux, surtout compte tenu de son positionnement tarifaire.

Screenshot_2013-07-02-16-20-32

Le résultat est similaire avec Quadrant. La Sony Xperia Tablet Z affiche 7 197 points loin devant notre JMI Pulse 10 qui réunit 3 278 points. La Nexus 10, la Galaxy Note 10.1 et la Transformer Pad Infinity sont également devant avec tout de même un écart moins important. Dans l’ordre, on relève un score de 4 551 points pour la première ainsi que 5 695 et 4 685 pour les deux autres.

Au début de ce test, j’avais constaté que le plus gros point faible de cette tablette étaient ses multiples ralentissements au sein de la navigation web. Toutefois, après avoir reçu un nouveau modèle bénéficiant d’une mise à jour, la fluidité de la tablette était de nouveau au rendez-vous. Il ne faut toutefois pas s’attendre à une bête de course et l’écran tactile fait parfois des siennes. Il est rapidement énervant de devoir accumuler les clics.

Par ailleurs, les jeux 3D tournent plutôt bien, même si le rendu est souvent pixellisé !

AUTONOMIE

L’autonomie de la batterie JMI Pulse 10 n’est pas très résistante. Elle fait pourtant  7 000 mAh. Mais l’appareil perd 25 % d’énergie lors de la lecture d’une vidéo sur YouTube d’une durée d’une heure avec la luminosité et le son au maximum. Par ailleurs, vous perdrez 4 % de batterie en jouant 15 minutes sur un jeu peu gourmand de type Temple Run. Dans ces conditions, la promesse d’une autonomie de 8 heures, faite par JMI, est un peu surestimée.

Conclusion

DESIGN : 7/10

La JMI Pulse 10 est dotée d’un design agréable. Sa finesse rend sa prise en main très confortable. Sa coque en métal est un bon point, mais son cache en plastique est quant à lui disgracieux et gâche un peu l’ensemble.

ÉCRAN : 6/10

Sa résolution de tout juste 1 280 x 800 pixels ne lui permet pas de se démarquer. Le rendu des couleurs est acceptable, mais globalement trop terne.

LOGICIEL : 7/10

L’interface, construite sous une expérience Android pure, est relativement fluide. Le tout tourne sous Android 4.1.1. On aurait peut-être pu espérer Android 4.2.

PERFORMANCES : 5/10

Cette tablette d’entrée de gamme fait tout juste son travail. Il faut s’attendre à des images pixélisées dans des jeux. De plus, la fluidité de navigation est parfois altérée par des ralentissements.

AUTONOMIE : 5/10

La batterie de la JMI Pulse 10 n’est pas des plus résistantes. Il sera toutefois possible de profiter confortablement de cette tablette avant qu’elle ne s’éteigne.

CAMÉRA : 5/10

Le capteur photo dorsal de l’appareil est décevant avec un rendu qui n’est pas net. D’un autre côté, le capteur frontal a le mérite d’atteindre 1 mégapixel quand certaines tablettes d’entrée de gamme proposent moins.

NOTE GLOBALE : 5/10

En résumé, si le prix de la JMI Pulse 10 est très attractif, ses performances ne sont pas vraiment à la hauteur. Des ralentissements réguliers sont à remarquer. C’est dommage car la tablette a un design globalement agréable, mais c’est peut-être son seul véritable atout.

POUR :

  • Agréable à prendre en main
  • Connectique bien fournie
  • Un prix attractif

CONTRE :

  • Des latences qui font perdre de sa fluidité à la tablette
  • Une caméra dorsale de mauvaise qualité
  • Une autonomie limitée
  • Une qualité d’écran moyenne

Consultez l’article original sur le site LesArdoises. Publication datant du 14 septembre 2013.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s